Objet

Ce droit est mis en place à l’initiative de l’agent, avec l’accord de l’administration, pour suivre des formations inscrites dans le plan de formation, dans le cadre de l’adaptation à l’évolution prévisible des métiers ou encore le développement ou l’acquisition de nouvelles qualifications.

Il permet également aux agents de préparer des concours, des examens et vient en complément des autres facilités accordées pour ces même motifs (DTS). Il permet aussi d’effectuer un bilan de compétences ou la validation des acquis de l’expérience (VAE) ainsi que toute action de formation, acquisition de diplômes/certificats ou développement de compétences.

A noter qu’un seul agent à bénéficier de ce dispositif (VAE) au sein de la DGDDI en 2016 et deux ont bénéficié d’un bilan de compétences...

Enfin, 88.18% de l’utilisation des DIF en douane sont réalisés dans le cadre des concours et examens (cf. bilan social de la douane 2016).