Validation des acquis

La validation des acquis de l’experience (VAE) a pour objet de faire bénéficier à une personne engagée dans la vie active de faire valider les acquis de son expérience professionnelle en vue de l’obtention d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification.

Un congé spécifique de 24 heures maximum par an, fractionnables en demi-journées, permet de préparer ou réaliser cette validation.

Si la VAE fait partie du plan de formation, la demande, motivée et circonstanciée, doit être envoyée par voie hiérarchique au service de la formation professionnelle, accompagnée d’un récapitulatif exhaustif du parcours de l’agent. Dans ce cadre, l’administration prend en charge les frais de dossier.

Si la VAE ne fait pas partie du plan de formation, la demande, motivée et circonstanciée, doit être envoyée par voie hiérarchique au service de la formation professionnelle, accompagnée d’un récapitulatif exhaustif du parcours de l’agent. La demande doit comporter :

  • le diplôme ou le titre pour lequel la VAE est demandée ;
  • le nom de l’organisme qui effectue la validation ;
  • les actions de formation additionnelles à envisager ;
  • le nombre d’heures de congés sollicitées ;
  • le nombre d’heures acquises au titre du DIF dont l’utilisation est demandée.

Dans ce cadre, le financement de la VAE est à la charge de l’agent.