L’Œuvre des orphelins des douanes

L’Œuvre des orphelins des douanes est une Association pour les enfants, inscrite au cœur de l’identité des douaniers. Esquissée dès septembre 1914 et officiellement créée en 1918 pour secourir les enfants et familles de douaniers ravagés par les décès et blessures engendrés à la Première guerre mondiale, l’Œuvre des orphelins des douanes se fonde sur des valeurs fortes et intangibles.

Solidarité de toute la corporation douanière à l’égard des orphelins et des épouses de douaniers qui, à cette époque de l’histoire, n’avaient pas le droit de travailler. Une règle qui condamnait de nombreux enfants à vivre non seulement sans père mais aussi sans ressources. Les douaniers ne voulaient pas s’y résigner. Ils sont alors intervenus, de façon massive et unique dans l’histoire, pour venir en aide aux membres de leur corporation. Depuis, à l’instar des milliers d’enfants et de familles qu’elle a aidés, la petite association a grandi et évolué. L’ODOD poursuit depuis un siècle sa mission d’assistance à l’enfance.

Générosité et altruisme des agents des douanes qui avaient décidés d’eux-mêmes de céder un quart des recettes de leurs prises, aux familles endeuillées, ainsi qu’à celles éprouvées par le handicap ou les difficultés sociales.
Fraternité et esprit de famille, particulièrement depuis les premières colonies de vacances et l’ouverture de l’école-internat à Chalès (Sologne).

L’acquisition du domaine de Bilhervé (Bretagne), la diversification des séjours (plus d’activités et destinations plus lointaines), la mise en place des séjours pédagogiques pour les collégiens et lycéens et le lancement du soutien scolaire, sont autant d’initiatives qui traduisent et prolongent cet esprit familial et fraternel solidement ancré. Le tout à des tarifs privilégiés pour les douaniers et toujours au service du bien-être et de l’épanouissement des enfants et des adolescents.

Réactivité et adaptation : répondre le plus efficacement et le plus promptement possible aux besoins des familles de douaniers exige une adaptation constante aux évolutions. Évolutions des besoins et aspirations des jeunes, évolution des contextes familiaux, évolutions de la société… Ici réside maintenant l’objectif central de l’Œuvre qui s’emploie chaque jour à conjuguer tradition et modernité. L’association est organisée en comité régionaux dans chaque direction régionale des douanes.

Longtemps financée par l’abandon volontaire de 10 % des parts contentieuses par les douaniers, l’association aide les enfants de la corporation aujourd’hui par le versement d’une subvention de la DGDDI, la cotisation des douaniers actifs et retraités, les dons et les legs. L’intégralité de cette subvention est consacrée à l’action sociale des enfants de douaniers et répartie comme suit.

Activités 2015 2016 2016 / 2015 %
Vacances 1187 1213 + 26 + 2
Soutien à la réussite scolaire 114 176 + 62 + 54
Charges de la structures (locaux et matériels) 1159 1084 - 75 -6
Activité lucrative - 81 - 260 - 179 221
Action sociale dans les établissements 2379 2212 - 167 - 7
Secours 2650 2648 - 2 0
Sorties 29 25 - 4 - 13
Total action sociale 5058 4886 - 172 - 3
Subvention DGDDI 5064 4914 - 150 - 6
Dons et collectes 438 271 - 167 - 3
Ressources sociales totales 5502 5185 - 317 - 38

Répartition des activités de l’Odod (en nombre de bénéficiaires au total 3073 en 2016)

Vacances, séjours et sorties éducatives 1654
Orphelins et accidents de la vie 658
Handicaps ou maladies invalidantes 546
Soutien à la réussite scolaire 215