Action sociale interministérielle (ASI)

C’est le socle minimal commun à l’ensemble des agents de l’État. Le budget interministériel pour 2016 est de 120,5 millions d’euros. Il était de 139 millions d’euros en 2009.

Les instances de concertation sont :

  • nationales : le Comité interministériel d’action sociale (CIAS). Sa présidence est syndicale. Il propose les orientations, la répartition des crédits et leurs suivis.
  • et régionales : la Section régionale interministérielle d’action sociale (SRIAS). Sa présidence est syndicale. Il en existe une par région. La SRIAS est un échelon déconcentré de concertation et dispose d’un budget pour mettre en place des actions d’amélioration mais aussi des actions innovantes. C’est le Préfet de région qui est chargé de la mise en œuvre.

L’action sociale interministérielle est principalement composée de :

  • la prestation repas (1,24 euros) et les restaurants inter-administratifs,
  • l’aide à la famille,
  • les subventions pour séjour d’enfants,
  • aide aux parents d’enfants handicapés (cf. page 26),
  • le chèque vacances,
  • le CESU pour les enfants de 0 à 6 ans,
  • les logements d’urgence,
  • les places en crèches,
  • l’aide à l’installation des personnes.